Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur

L’Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur fait partie d’un cou­rant thé­ra­peu­ti­que s’ins­cri­vant dans l’esprit des Ego States Therapy.

Les thé­ra­pies des Etats du Moi per­met­tent de cons­truire ou recons­truire la sta­bi­lité de fond d’un indi­vidu ou de déve­lop­per les res­sour­ces et apti­tu­des utiles et néces­sai­res à son équilibre psy­chi­que et à son bien-être.

Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur
Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur

Cette appro­che thé­ra­peu­ti­que reconnue comme « evi­dence based » aux USA permet, notam­ment, de reconso­li­der et de répa­rer les trou­bles de l’atta­che­ment. Ces trou­bles spé­ci­fi­ques nais­sent d’une insé­cu­rité émotionnelle et affec­tive pen­dant nos pre­miè­res années de vie.

L’IFS, quant à lui, s’est plus particulièrement développé lors des dernières vingt années autour de quelques lignes directrices spécifiques. Ce modèle permet de travailler avec les individus tout aussi bien qu’en couple ou en famille.

Il se compose de trois niveaux de formations, et d’une certification. Le niveau 1 (les bases) en trois fois 5 jours ; le niveau 2 ( plus orienté sur les traumas et le couple) en deux fois 5 jours ; et le troisième niveau (en général donné par Dick Schwartz est plus expérientiel) en 5 jours.

Le Self

A l’origine, l’Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur a principalement synthétisé deux modèles existants : la pensée systémique et l’idée de la multiplicité de l’esprit.

Il a importé des concepts et des méthodes de la systémique stratégique, du récit et de l’école de Murray Bowen (Systémicien qui a insisté sur l’importance de comprendre comment fonctionne le système émotionnel et a cherché à augmenter les degrés de désidentification au problème en se focalisant sur le Self plutôt que de chercher à changer les autres), et de la thérapie familiale centrée sur les sous-personnalités.

Le Self pourrait se définir comme un espace intérieur où nous sommes spontanément sereins et compassionnels et où il n’y a nulle intention de faire mais plutôt d’être. Cela peut se rapprocher, sans s’y confondre ni s’y réduire, avec un état de pleine conscience tel qu’en Mindfullness.

Cette synthèse est le fruit naturel de l’évolution qu’a vécu Dick Schwartz en tant que jeune thérapeute familial lorsqu’il a commencé à entendre parler régulièrement ses clients de leur vie intérieure. Une fois qu’il a été en mesure de mettre de côté ses idées préconçues sur ce qu’est la thérapie et le fonctionnement de notre esprit et de notre cerveau. Il a commencé à vraiment écouter ce que ses clients disaient. Et ce qu’il a souvent entendu étaient des descriptions de ce qu’ils appellent leurs « parties » – les sous-personnalités conflictuelles qui résidaient en leur sein. (source : https://www.selfleadership.org/about-internal-family-systems.html)

Sous-personnalités

A partir de cette prise de conscience, le modèle s’est intéressé à définir et repérer si il y avait des familles de sous-personnalités. Cette recherche a abouti à mettre en lumière l’existence et modéliser trois catégories principales de sous-personnalités. A savoir les Managers, les Pompiers (protecteurs) et les Exilés (blessures).

Au cœur de ce système, nous retrouverons l’idée que la perte et l’absence de conscience de notre état de base, définit comme le Self, amènent certaines de ces sous-personnalités à prendre le leadership de notre système car elles désirent nous protéger et nous aider à survivre aux situations de vie auxquelles nous sommes confrontés. Chacune de ces parties est convaincue de son bien-fondé et du bien-fondé de leurs actions. Ces parties finissent parfois à créer des luttes intestines appelées polarisations où des sous-personnalités en viennent à lutter les unes contre les autres avec un seul et même objectif : celui de nous protéger… mais créent au passage toute une série de blocages ou de déchirements intérieurs (croyances bloquantes, procrastination, etc.)

Degrés de Dissociation

Nous pourrions rapprocher ces rôles respectifs de Managers, Pompiers et Exilés à l’émergence des divers degrés de dissociation que nous retrouvons en traumatologie.

Le niveau 1 de dissociation en lien avec l’angoisse et l’anxiété correspondrait à l’Exilé et à ses fardeaux ; le niveau 2 équivaudrait aux Pompiers et aux comportements de Tocs, addictions, phobies et tous les comportements excessifs tels que workholisme, sexholisme, sportholisme… et le niveau 3 aux Managers (Contrôleurs) et aux besoins de contrôle ainsi qu’à des états conflictuels internes ou externes.

Nous pourrions retrouver ces luttes, par exemple, en repérant une part de moi qui veut aller de l’avant et une autre part qui souhaite simplement qu’on la laisse tranquille ou encore une part de moi – ou mon environnement – qui se rend compte que mon mécanisme de défense et d’évitement de l’angoisse devient lui-même problématique. Je commence à boire pour évacuer une angoisse de fond mais je finis par boire bien trop et moi-même, ou mon environnement, commence à (se) mettre la pression parce que je bois excessivement. Dans cet exemple , il apparaît une polarisation entre deux parties qui veulent l’une et l’autre mon bien mais ont développé des moyens opposées d’y parvenir. Cela finira par paralyser le système et mon fonctionnement de réponse au stress et au trauma et aboutira à de potentielles retraumatisations ou renforcement des traumas actifs.

L‘Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur va donc chercher à clarifier la situation en nous permettant de reconnaître quelles parties sont impliquées ; de quelle manière elles agissent ou interagissent entre elles et avec le système ; quelles sont leurs peurs, leurs besoins et les ressources éventuellement nécessaires à leur réparation et à la réintégration de ces parts dans le système en connexion avec le Self.

Pour faire apparaître le Self ou aider à la reconnexion à ce dernier, le thérapeute et le client IFS vont jongler avec certaines qualités de manière à les dégager au cours de la session. Ces qualités (qui sont au nombre de 8 – les 8 C) vont ramener peu à peu le Self au centre du système. Ces qualités sont la Compassion, la Confiance en soi, le Calme, la Clarté, la Connectivité, la Curiosité, la Créativité et le Courage.

Le thérapeute va démarrer la session par la recherche de la partie activée et ensuite bien vérifier celle qui aurait besoin que l’on s’occupe d’elle en premier.

Aider le client à se reconnecter à son Self

Après avoir confirmé que cette partie, et le système en son entier, est bien d’accord sur le travail à faire le thérapeute va, à partir de son propre Self, aider le client à se reconnecter au sien. Il utilisera à la fois les qualités susmentionnées du Self (les 8 C) et un outil de triangulation entre le Self du thérapeute, la partie du Client en travail et le Self du Client. L’idée générale est que par l’utilisation de cette triangulation et la question précise : « Que ressens-tu pour cette partie ? », nous allons pouvoir repérer les différents acteurs présents. Ce sont les parties impliquées dans le travail entamé. Cette identification va aider peu à peu le Client à nommer (par lui-même) ces parties et de par cet exercice il pourra apprendre à s’en désidentifier et à également en prendre soin. La reconnexion au Self, quant à lui, ouvrira la porte de la guérison et de la réunification du système autour de valeurs de vie. La désensibilisation systématique et le retraitement de nos blessures découleront du déchargement des fardeaux que portent les Exilés.

La prise de conscience que nous sommes connectés au Self et que ce dernier est le réel leader de notre système va ouvrir la porte d’une plus grande paix intérieure, pérenne, stable et compassionnelle. C’est une ouverture et une invitation à la rencontre de soi et de l’autre. C’est une des raisons pour lesquelles ce modèle est d’une grande beauté pour toute personne et si vous l’utilisez sur le travail de couple ou pendant un travail familial vous vivrez de très grands moments d’éveil des consciences.

Il s’agit, à mes yeux, d’une approche des plus belles, à la fois élégante, simple même si elle semble complexe au début de notre pratique et certainement une des plus efficaces en terme de désensibilisations des traumas complexes et des troubles de l’attachement.

Yves Wauthier Freymann
Psychothérapeute, formateur et superviseur
Praticien certifié Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur
www.yves-wauthier.com

Pour aller plus loin :
- Youtube : Conférence TedX présentée par le formateur Dr François Le Doze sur le modèle IFS.
- Livre : « La force de la confiance » par le Dr François Le Doze. Publié chez Odile Jacob.
- Livre « Système Familial Intérieur » de Richard Schwartz et adapté par le Dr François Le Doze « Système familial intérieur : blessures et guérison – Un nouveau modèle de psychothérapie » Broché – 17 juin 2009 de Richard C. Schwartz (Auteur), François Le Doze (Adapté par)

 


Article publié le 25 septembre 2016 sur mieux-etre.org

19 avril 2017

0 responses on "Internal Family System (IFS) Système Familial Intérieur"

    Laisser Un Message

    IIPECA Academy© Institut International de Psychologie Énergétique et de Clinique Appliquée  - Yves Wauthier Tout droit réservé

    Pin It on Pinterest